Le fossé entre riches et pauvres prend des proportions vertigineuses : L’an dernier, 82% des richesses créées dans le monde ont bénéficié aux 1% les plus riches. La moitié la plus pauvre de l’humanité n’a pas vu, elle, sa situation s’améliorer. 

Ces inégalités affectent particulièrement les jeunes :

  • Plus de 500 millions de jeunes vivent avec moins de 2 $ par jour.
  • Près de 126 millions de jeunes ne peuvent pas lire une phrase complète.
  • Dans certains pays, les jeunes filles sont plus susceptibles de mourir pendant leur accouchement que de terminer leurs études.

Cette situation n’est pas une fatalité. Des solutions existent.

Un système fiscal plus juste pour la société et pour les jeunes

Les impôts sont essentiels pour garantir l'accès de toutes et tous à des services publics indispensables, tels la santé et l’éducation. Ils sont primordiaux dans la lutte contre les inégalités qui heurtent les jeunes de plein fouet.

Tous les ans, les États perdent des milliards de dollars d’impôt parce que des individus fortunés et des multinationales dissimulent leurs richesses dans les paradis fiscaux.

Cette situation doit changer ! Et elle commence à changer.

Les gouvernements du Québec et du Canada se sont engagés à mettre en place des mesures pour lutter contre les paradis fiscaux. Plusieurs solutions sont sur la table.

Nous devons maintenant augmenter la pression pour nous assurer que les gouvernements passent de la parole aux actes.

Mettons fin à l'ère des paradis fiscaux

Si nous voulons vaincre les inégalités, il est temps d’éradiquer les paradis fiscaux.

Les impôts sont essentiels pour garantir l'accès de toutes et tous à des services publics indispensables, tels la santé et l’éducation. Ils sont primordiaux dans la lutte contre les inégalités qui heurtent les jeunes de plein fouet.

J’exhorte nos gouvernements québécois et canadien à agir afin de mettre fin à l’ère des paradis fiscaux.